Quoique l’on voit ce n’est jamais que notre réalité. La notre. Celle que notre cerveau a reconstitué à partir des éléments visuels qu’il a captés et analysés.

Isaac Lidsky est entrepreneur, éclectique, brillant… et aveugle. D’après lui son handicap est sa force, et quand on l’écoute on arrive presque à en être convaincus.

Parce qu’être aveugle c’est ne pas avoir les préjugés liés au regard des autres sur soi, ne pas se fier au apparences, remettre en question beaucoup de nos certitudes… et peut-être libérer de la place dans notre cerveau pour penser autrement. Autrement que par notre vue dont l’usage est aujourd’hui certainement disproportionné par rapport à nos autres sens. Etre aveugle c’est voir avec les choses dans leur globalité, ne pas s’arrêter à une première impression, et laisser nos sens et notre coeur nous apporter la vision que l’on n’avait peut-être jamais eue. 

De façon plus concrète Isaac Lidsky nous explique comment aller au-delà de nos impressions. Comment dépasser les barrières que l’on croit voir se dresser devant nous. Comment exprimer clairement ses sentiments et demander aux autres d’en faire de même pour ne pas s’arrêter à l’interpretation d’une gestuelle. Pourquoi la vue est utile si on prend garde de ne pas la laisser décider de tout.